En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies
Brèves d'infos sur notre page Facebook, cliquez...

Informations plus rapides

Partages avec d'autres publications

Commentaires à chaud

Made in chez-nous à Bagnères

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

DIMANCHE 7 JUILLET

FESTIVAL PIANO PIC 2019

Enregistrer

Enregistrer

Nos places et nos rues au fil du temps

Clic sur l'image

ads

Enregistrer

Enregistrer

Coup de coeur : Visitez nos sites

MADE IN CHEZ NOUS

2 sites de vente en ligne

www.espritdespyrenees.com

www.lainesdespyrenees.com

www.patrimoine-bagneres.fr/

www.lainesdespyrenees.com

Conférences Musée Larrey de Beaudéan

Enregistrer

Le Marcadieu
 
 
La place de Strasbourg est la place commerciale de Bagnères par excellence, la plus ancienne place d’échanges de marchandise depuis le moyen âge, du temps ou la communauté se terrait derrière ses lourds remparts pour se protéger des routiers et des invasions. Au sud on y accédait par la porte de Campan en passant devant la fontaine publique qui porte toujours le même nom de « la Fontaine », en bas par la rue de la Font qui deviendra rue du Centre, puis rue Victor Hugo. Les autres accès sont la rue du Bourg neuf (actuellement rue des Thermes) mais qui ne débouchait pas sur les Coustous avant que le fameux incendie de 1900 ne fasse son funeste travail, la rue de la Tourette (passage Vaussenat) et la rue neuve (Justin Daléas). Cette esplanade était autrefois traversée de part en part par une des branches du canal de la Nasse que l’on retrouvera plus loin sous forme de « branche Frascati » . Des arceaux auraient été construits à une époque inconnue et dont le but était de recouvrir le canal et de pouvoir consolider la place afin de s’y mouvoir aisément. Ce canal coule dans un sens Est-Sud-Est/Ouest soit de l’entrée nord de la rue de la Fontaine jusqu’à la rue du Moulin devant la Maison à Colombages de Jeanne Hy.
Les anciennes gravures nous montrent toujours une agitation mercantile sur cette esplanade telle qu’elle a due se perpétuer au cours des siècles bien avant que la civilisation automobile ne colonialisme tout le secteur. Autrefois c’était pour tous la place du Marcat ou du Marcadéou, avant que cette appellation populaire ne soit francisée en Marcadieu. Il semble que par la suite, il y a eut une spécialisation de cet endroit pour la vente de la volaille et de ses dérivés puisque l’on retrouve l’appellation de « place aux œufs ». Peut être que cette destination provient de l’arrété du 9 juin 1610 dû à l’impulsion du Roi Henri IV, assassiné peu de temps avant, et dont le but était de délimiter les différents espaces publics de la ville dont ceux destinés à la vente (Quartier situé entre le Marcadieu et les Halles) et ceux utilisés pour la promenade ou le jeu de Paume (Place Salies-Esplanade des Thermes).

L’excellent ouvrage de Pierre Laquet sur les Halles de Bagnères nous remémore également le nom des rues et des places de Bagnères au travers des âges. S’il ne mentionne pas de place aux œufs, par contre il établit une chronologie bien précise des différentes appellations, à savoir :
• Place du Marcadieu jusqu’à la révolution
• Place de l’indépendance à partir de 1789
• Place aux grains à partir de 1800
• Place Napoléon à partir de 1846
• Place de Strasbourg depuis 1871
 
Sources:
Pierre Laquet - Les Halles de Bagnères-de-Bigorre - Ed. Pyrénéennes 1996
Pierre  Manse - Bagnères - Souvenirs d'hier et avant-hier - Ed Pyrénéennes 1976
Philippe Berthaut - 13 lampes seules  éclaireront la ville - Privat 1988

Cartes postales: collection Gayot-Sabatier

 

 

 
La place de Strasbourg au XVI°
 
Dans les années 1900-1910, devant chez Payen
 
Jour d'affluence au Marcat
 
La place coté Sud: Pas de parking mais de nombreuses boutiques
 
Coté nord avec l'entrée de la rue du centre
 
La maison à colombages bardée de publicités pour Félix Potin
 
La même, un peu plus sobre
 
La place, vue de haut et la tour de l'Horloge
 
 
La place aux oeufs était vide.....
 
On installe les échoppes
 
Les premières automobiles se garent, l'éclairage public s'installe, gare à la suite......
 
 
Dans les années 50, les cycles faisaient encore la loi.
 
 
Et on pouvait encore garer facilement sa charette avant que la civilisation automobile ne prenne le dessus.
 
STRASBOURG colorise
Ajouter un commentaire
1229383 visites
OK
Contact B2BA.com

Le temps qu'il fait là-haut

ARTISANAT DE BIGORRE

Le calendrier 2019 des Chanteurs Montagnards

Site officiel de Bagnères

CCHB

Office de Tourisme
MODE IN PYRENEES

Stade Bagnèrais Rugby

©apc2011

Les Chanteurs Montagnards

Enregistrer

ads

Page d'accueil et partenaires:

a3w.fr © 2019 - Informations légales - www.bagneres-adour.com